21 mai 2006

Chapitre 13: La prophétie de la Troisième Lune

- Incroyable, tout bonnement incroyable.
Le docteur Neliss ne cessait d'examiner les yeux d'Altan pendant son transfert a la salle d'examen. le scanner allait determiner ce qui s'était passé sur la passerelle.
Neliss, l'infirmière et la civière antigrav transportant Altan arrivèrent dans la salle du scanner en même temps que Erin et les commandantes de section.
- Docteur, que lui est-il arrivé !
- Ecoutez, pour être franche, je n'en sais pas plus que vous pour l'instant. J'ai bien une théorie mais seul le scanner pourra le confirmer..
L'infirmière installait Altan dans l'appareil.
- Et quelle est cette théorie ?
Neliss initialisait le scanner. Tout en pianotant, elle repondait a Erin d'un air distrait.
- Je pense que les nanites sont arrivés dans l'oeil en suivant le nerf optique. Ne me demandez pas comment, c'est une abbheration du point de vue biologique...
L'infirmière appela Neliss
- Docteur, il est prêt.
- D'accord, sortez.
La salle d'examen était adaptée au fonctionnement du scanner: isolée et pour eviter toute interference biologique dans le champ, seule une vitre  dans la salle de contrôle permettait de voir ce qui se passait a l'interieur. Altan était accroché a une planche horizontale, autour de lui, plusieurs cercles de métal étaient immobile.
Lorsque Neliss lanca le scan, les anneaux s'animèrent lentement et commencèrent a tourner autour de l'avathar. L'infirmère avait placé des capteurs bilogiques sur Altan, et on pouvait suivre son rythme cardiaque et plusieurs autres paramètres sur un écran auxiliaire.
- Nous allons bientot recevoir les premières données...
C'était la première fois que Erin assistait a un scan avec ce nouvel appareil. Elle trouvait cela assez impressionant. Les anneaux ne cessaient d'accelerer, au point que la Doyenne Pyrique demanda:
- Ce n'est pas dangereux ?
- Non, ne vous inquietez pas, fit Neliss en souriant, tout est prévu, il n'y a absolument aucun risque. Tenez, les anneaux vont bientot atteindre la vitesse optimale, et le champ electromagnétique qu'ils creeront nous permettra d'analyser les premières données.
Le sourire de la jeune medecin se brisa lorsque les capteurs biologiques detectèrent une forte augmentation du poul.
- Que se passe-t-il, Neliss ? Demanda Nekba.
- Son coeur bat un peu vite, c'est étrange, il est inconscient et il n'y a eu aucun stimuli cardiaque, c'est tres etrange...
Elle se tourna vers l'infirmière.
- Vous êtes sûre d'avoir bien étalloné les capteurs ?
- j'ai verifié trois fois, Docteur...
Le poul d'Altan continuait a augmenter, ainsi que sa tension.
- Qu'est ce qui lui arrive ?
- Si je le savais... Tout est en excellent état, il est peut-être cardiaque.
Erin secoua la tête
- Non impossible...
- Les anneaux vont bientot atteindre la vitesse optimale. Docteur, vous êtes sûre de vouloir continuer le scan ?
L'infirmière avait une nuance d'inquietude dans la voix
- Ca n'a pas l'air trop grave.. Nous pouvons tenter d'obtenir quelque informations avant d'arreter le scan. Si une intervention chirurgicale est necessaire, je ne veux pas courir le risque de ne rien detecter juste pour un poul un peu trop elevé.
- Bien docteur..
L'ordinateur afficha que les anneaux tournaient a present a leur vitesse optimale. Leur rotation était si rapide qu'on ne voyait plus qu'un cercle flou.
- J'enclenche le champ.
Un bruit grave suivi d'une vibration, et l'ordinateur se mit a afficher les premières données.
- Docteur !  Regardez !
Neliss jeta un oeil a l'ecran des capteurs biologiques et ouvrit de grand yeux: l'activité cérébrale d'Altan était 10 fois plus forte que lors d'un sommeil paradoxal, elle n'avait jamais vu ca.
- Mais qu'est ce qu...
Elle fut coupé par un son a l'interieur de la salle d'examen. Un son electrique. Tous restèrent quelque secondes a fixer l'avathar et les anneaux tournoyants, et deux autres arcs electriques apparurent.
- Neliss !  Qu'est ce qui se passe !
- Je.. Je ne sais pas maitresse, je ne controle plus rien. le champ continue a s'amplifier.
Les arcs electriques ne faisaient plus a present que relier les anneaux d'examen entre eux, ils touchaient Altan...
- Mais arrétez cette machine infernale !
- Les commandes ne répondent plus !
Un nuage de fumée emplissait la piece
- Alors ouvrez la porte, je vais l'arreter a la main !
Erin lachait ces mots en quittant la salle de contrôle. Elle se planta devant la porte de la salle d'examen et attendit qu'elle finisse de s'ouvrir. Elle rentra et..  et fut plaquée a terre par Nekba. Un enorme arc electrique passa juste au dessus d'elles et fit exploser une lampe du couloir. La voix de Neliss hurla dans le haut-parleur:
- Le bouton d'arret d'urgence, sur le boitier !
Neliss et nekba se relevèrent et se mirent a avancer dans la fumée. Erin evita de quelque centimètres un anneau d'examen qui s'était detaché et qui avait été projeté par son mouvement.
- Cette saloperie de scanner va finir par detruire mon vaisseau...
Nekba finit par atteindre la commande d'arrêt d'urgence et l'actionna. Les anneaux commencèrent à ralentir progressivement. Et une équipe médicale put entrer dans la salle d'examen.

La salle de réunion du vaisseau-amiral acceuillait la deuxieme reunion extraordinaire de la journée.
- Donc finalement, personne ne sait ce qui s'est passé ?
- Non, commandante, je ne saurais vous le dire..  je ne peux que presenter mes excuses pour ne pas avoir stoppé le scan avant qu'il ne degenère.
Erin fit un geste de la main.
- Ce n'est rien, vous aviez d'excellentes raisons...  Et puis il n'y a eu aucun blessé. Alors ce n'est pas la peine de culpabiliser...  Avez vous juste une simple théorie quand a ce qui s'est passé ?
- Et bien...
- Oui ?
- Je connais cet appareil mieux que personne, je sais que la presence de métal ne le derange pas plus que ca, contrairement aux autres appareils. Ce ne donc être qu'une interference electrique.
- Qui aurait pour origine...
- Je n'en sais absolument rien. Par contre, j'ai reussi a sauver quelque données du scan. Les nanites se sont mulipliés de facon exponentielle et sont maintenant présents dans tout son corps.
Une technicienne informatique déboula dans la salle de reunion, s'attirant une multitude de regards réprobateurs.
- Veuillez m'excuser de cette interruption, mais...  J'ai des informations de la plus haute importance relatives a une intrusion dans le système informatique du vaisseau.
Erin haussa un sourcil
- Et bien faites-en nous  profiter..
- Bien... Alors..
La technicienne semblait un peu desordonnée et impressionée par cette réunion auquelle seule les Hautes Sentinelles pouvaient assister. Erin était un brin amusée de la voir se debattre avec toute ces feuilles. Elle finit par trouver ce qu'elle cherchait.
- Ah, voila !  Alors tout a l'heure, pendant le bref état d'alerte au niveau 7..
- L'incident a la salle d'examen.
- Oui c'est ca.
- Et bien pendant les 45 secondes qu'ont duré cet etat d'alerte, nous avons subi une intrusion dans les archives du vaisseau. Quoi que nous faisions, l'intrus passait tous nos pare-feu sans le moindre problême. Il semblait avoir lancé un virus doté d'une intelligence quasi-humaine chargé de faire sauter les protections.
- Et savez vous d'ou venait cette intrusion ?
- C'est le plus etrange...  Nous avons étudié la connexion aux archives et nous sommes remonté jusqu'au terminal d'ou elle venait.
- Et... ?
- Et elle venait de la salle d'examen.
- Mais il n'y a aucun terminal relié au reseau du vaisseau dans cette salle !
- Non mais des cables reseaux passent tout autour de la salle.
- Qu'insinuez vous ?
- Que quelqu'un a reussi a se relier je ne sais comment aux cables depuis la salle d'examen.
- Mais comment ?  Nous n'avons pas quitté cette salle des yeux une seule seconde...  Et nous n'avons vu personne se connecter a quelque cable que ce soit...
Erin trancha.
- Nous ferons une enquete. Savez vous pourquoi cet intrus a visé les archives ?
- Absolument pas. Il n'a eu le temps de passer en revue l'index des archives uniquement.
- Mais qui peut bien v..
Elle fut interrompu par un vacillement des lampes de la salle de reunion.
- Mais qu'est ce que...
La lampe centrale explosa en une gerbe d'etincelle.
- MAIS QU'EST CE QUI SE PASSE, ICI !
En reponse a la question d'Erin, l'infirmière responsable d'Altan deboula dans la salle de reunion, juste au moment ou l'alarme du vaisseau-amiral se declenchait.
- Maitresse, venez vite, c'est..  c'est Altan 
- Qu'est ce qui se passe, que lui arrive-t-il ?
- Eh bien, il.. euh..
- Eh bien, parlez !
- Vous feriez mieux d'aller voir par vous même...


Erin, Nelis, l'infirmière Alzane et les commandantes de section couraient dans les couloirs du vaisseau, vers la salle de gestion du sytème informatique, la ou étaient stockées les informations.
- Mais dites moi au moins ce qui se passe !
- J'étais en train de l'examiner, quand tout a coup il s'est levé brusquement et a marché vers la porte..
- Pourquoi n'avez vous pas declenché la quarantaine d'urgence ?
- Lorsque j'ai effleuré la commande, j'ai recu une decharge electrique, et quand j'ai relevé la tête, il était parti. Je l'ai suivi jusqu'a la salle de gestion du système et...
Alzane ouvrit la porte de la salle et s'ecarta pour laisser Erin et Nelis et les commandantes contempler le spectacle. Altan était la, dans sa tenue d'examen, collé contre le serveur central. Des arcs electriques parcouraient ce dernier de part en part et semblaient tous reliés a Altan. Les yeux de l'Avathar brillait d'une lumière blanche, il n'avait pas du tout l'expression d'une personne en train de s'electrocuter. Erin cria pour couvrir le bruit des arcs electriques.
- Que fait-il ?
C'est une technicienne qui lui repondit, en criant egalement.
- Ca va vous paraitre incroyable, mais je crois qu'il s'est connecté aux archives centrales et qu'il les passent toute en revue !
Nekba s'approcha d'Erin
- Mais pourquoi ferait-il une chose pareille, et surtout, COMMENT ?
Apres la question de Nekba, Erin resta un instant perdue dans ses pensées en regardant l'etrange spectacle du corp d'Altan tressautant sur le serveur. Une des commandantes de section demande que l'on coupe le courant. Erin lanca sans detourner son regard.
- Les techniciennes ne sont pas stupides, c'est surement la première chose qu'elles ont du faire. Cela veut dire que cela ne marche pas.
Une technicienne acquiesca, une expression d'impuissance sur le visage. La Doyenne des Sentinelles s'approcha doucement
- Maitresse !
Elle leva la main pour toute reponse, pour signifier a ses soeurs qu'elles ne devaient pas approcher.
- Altan ?
Elle n'en était pas sure, mais elle pensait que le regard lumineux était a present dirigé vers elle. Elle prit sa voix la plus douce et s'approcha de la figure d'Altan, assez pres pour sentir sa peau picoter.
- Tu sais, il existe des moyens plus simples pour lire nos archives, et ils doivent être moins douloureux...  De toute facon, je pense que avec le temps que tu as passé dans ce serveur, tu dois avoir lu ce que tu cherchais, non ?
Altan ferma les yeux, et une larme coula de l'un d'entre eux. Erin se rapprocha encore et ramena ses cheveux derrière ses oreilles
- Je suppose que tu devais le decouvrir ainsi... Mais maintenant que tu as lu cette prophétie, tu peux arreter tout ca...
Altan rouvrit les yeux.
- S'il te plait..
Les arcs electriques cessèrent et Altan tomba dans les bras d'Erin, évanoui.

Il se reveilla dans le même lit ou il s'était reveillé pour la première fois dans ce vaisseau. Cette fois ci, il y avait toute les commandantes de section en plus de Nekba, Erin et Nalis. Il tenta de se lever, mais son dos était douloureux. Comme le reste de son corps d'ailleurs. Altan remarqua alors les bandages sur ses deux mains. Sa vision était encore floue mais il reconnut la voix de Nalis.
- Voila ce qui arrive lorsqu'on veut mimer un fusible... Vous vous êtes brulé les mains au troisième degré, et votre corps est en train de se remettre du courant que vous avez fait passer dedans.
Altan sursauta. Il se voyait ! Il se voyait lui-même dans son lit ! Il fut terrifié pendant une seconde a l'idée d'être mort, puis se souvint de sa nouvelle condition, et compris qu'il s'était branché sur la caméra de surveillance de l'infirmerie. Ce qui fait que tout le monde "lui" tournait le dos, alors que toute les sentinelles regardaient son corps. Toute sauf une. Erin, elle, avait compris et regardait droit vers l'objectif.
- Je..
Parler lui faisait mal egalement.
- pourrait on installer une caméra, juste la pres de ma tête, s'il vous plait...
Erin envoya tout de suite quelqu'un en chercher une avant que les autres sentinelles aient eu le temps de demander quoi que ce soit. Lorsque on lui installa sa caméra, Altan esquissa un sourire.
- Merci...
- Mais de rien..
Nalis s'emporta un peu
- Est ce que l'on pourrait m'expliquer un peu ce qui se passe ici ? C'est trop demander.
La doyenne des sentinelles se tourna vers son amie Nalis.
- Ecoute, je te raconterai tout en temps voulu, pour l'instant, je dois lui parler. Seule.
La doctoresse parut vexée, mais elle comprenait. Elle partit, suivie par les commandantes de section, dont Nekba. Elles refermèrent la porte derrière elles. Erin s'avanca et s'assit au bord du lit d'Altan.
- Ecoute, je...
- Tu..?
- Je pense savoir ce que tu ressens, bombardé a un poste haut placé, sans que l'on t'ai demandé ton avis..
- Ca t'es deja arrivé ?
- Tu crois que je suis née doyenne ? Lorsque ma maitresse est morte, j'étais encore jeune. Psychiquement parlant, je veux dire, puisque j'etais la plus vieille des Sentinelles.
- A propos, ca m'intrigue depuis le debut, tu es la "doyenne" mais tu fait a peine 25 ans...
- J'ai 127 ans.
- Ah...  Tu ne les fait pas !
Il souriait legerement. Erin sourit a son tour.
- Je sais, un avantage de mon boulot...
- Dis...
- Oui ?
- Est ce que tu aurais une explication au fait que je sois devenu aveugle et que je me connecte aux machines ?
- Hem...  C'est assez long a expliquer et Nelis le fera mieux que moi. Bon, Ecoute, tu as lu la prophétie de la Troisième Lune, n'est ce pas ?
- Oui...
- Et a ta tête, je pense que tu as compris qu'elle parlait de toi, n'est ce pas ?
- Ce n'est pas la chose la plus plaisante que j'ai lu de ma vie. Mais tu sais ce qui est dingue ?
- Non, dis moi.
- C'est que j'y crois !  Un poême bizarre baragouiné par un vieillard insomniaque, et j'accepte que ca decrive ce que doit être ma vie ?
Erin recommenca a sourire, elle savait que c'était du second degré.
- Tu exagère, pour l'instant, ce genre de vieillard s'est rarement trompé...
- peut-être mais ce n'est pas une raison !  Bon, serieusement... Je suppose que tu attende que je t"éclaire la voie".
- Ce serai gentil a toi, le vieillard insomniaque compte sur toi pour que tu ne le transforme pas en baratineur..
- J'aimerai bien, mais..
Altan s'arreta, tout tournait dans sa tête. Le vaisseau Teslan, son rêve, la planète, l'intercepteur, la forme noire...  Le puzzle s'assemblait.
- Mais oui, bien sur...
- Qu'est ce qu'il y a ?
- Arundor, je sais ou il est allé !
Erin s'approcha d'Altan
- C'est vrai ? Dis moi !
- C'est bien Nébérus qui a prit pour symbole un dragon argenté ?
- Heu..  Oui, c'est bien lui..
- Et quelle planète nébérienne possède des nuages bleus ?
- Des nuages bleus ? Mais..
- J'ai tout vu en rêve, je pense que c'etait une vision !
- Une planète Nébérienne, des nuages bleus..
Elle ouvrit de grand yeux.
- Génésis... 
Elle se leva
- C'est parfaitement logique ! L'ancien Nébérus a persecuté la nation teslane, et le palais imperial Nébérien se trouve sur génésis ! Arundor cherche a laver l'honneur de son empire, c'est peut-être même la soif de vengeance qui l'a conduit a la perversion du Phoenix !
La doyenne reflechissait a haute voix en faisant les cents pas dans l'infirmerie. Altan enchaina.
- Arundor possèdant maintenant une arme terrifiante veux faire payer a la nation Nébérienne tout ce que son peuple a enduré, il se rend donc a Génésis !
- D'apres ce que tu nous a dit, notre cher Phoenix'ilan Aldaram a beaucoup de route a faire...  Et un vaisseau aussi gros ralenti encore le saut..  Il arrivera avant nous, mais nous pouvons peut-être l'arreter avant qu'il ne commette l'irreparable ! Merci Altan !
Elle embrassa le front d'Altan de manière tellement enthousiaste qu'elle s'appuya sur une de ses mains.
- Aïe !
- Désolé, mais...  Tu vois, il faut toujours faire confiance aux vieillards insomniaque !
Erin quitta l'infirmerie en courant; au bout de 5 secondes, elle reapparut dans l'encadrement de la porte et dit:
- je reviendrai une fois le saut spatial lancé, on aura 6 jours pour discuter...  Et toi pour guerir, alors depeche toi !
- A vos ordres, chef !

Une fois Erin reelement partie pour la passerelle, Altan cessa de sourire et retomba sur son oreiller.
- Pfouuu...  Héros Prophétique...  J'espere que c'est bien payé au moins...

Posté par Arundor à 17:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Chapitre 13: La prophétie de la Troisième Lune

Nouveau commentaire