04 mai 2006

Chapitre 10: Le canon Principal

Les survivants de l'Etat major Nébérien fixaient d'un air hébété la flotte apparue au milieu des vaisseaux génésiens. La brèche était toujours ouverte, et de nombreux vaisseaux continuaient a en sortir. La mysterieuse flotte grossissait, et personne ne savait a qui elle appartenait. Les deux camps attendaient de voir pour qui elle allait prendre parti. Les deux camps initiaux n'avaient plus de forces a jeter dans la bataille, la flotte génésienne n'existait plus que sous forme de débris, seul restait quelque vaisseaux legers et quelque corvettes; et le Faith Bird ressemblait a un colosse petrifié, il ne bougeait plus et ne pouvait plus attaquer. La nouvelle flotte allait decider de l'issue de la bataille, mais pour l'instant, aucun message radio n'avait été intercepté, et aucun symbole n'avait été apercu sur les coques.

- Il n'y a aucune attaque prévue dans la prochaine demi-heure. je ne peux pas vous laisser rentrer
- C'est vrai, il n'y a pas d'attaque prévue, mais si nous sommes obligés de nous défendre contre une arme secrète quelconque des génésiens, nous ne pouvons pas nous permettre une panne en pleine attaque..
- Le générateur de quark a tres bien fonctionné au dernier tir. pourquoi tomberait-il en panne?
- Ecoutez, vous voulez vraiment être connus pour être celui qui a refusé l'entrée d'une technicienne dans la salle du canon principal, et qui par cette bourde monumentale, a provoqué la prise du Faith Bird par les Nébériens ?
Le garde reflechit quelque instants en regardant Neftal. Il soupira.
- Bon d'accord, mais vous jetez un oeil, le temps de voir que tout va bien, et vous ressortez tout de suite.
Il activa l'identification retinienne et se colla a l'appareil. La porte s'ouvrit en coulissant, accompagnée d'un nuage de fumée et d'un bruit d'echappement dair comprimé.
- Bien sûr, je n'ai pas l'intention de m'eterniser dedans.
La jeune Teslane entra dans la salle et la porte se referma. Elle sourit legerement.
- Mais peut être que si, en fait...
Elle détacha un extincteur, le leva au dessus de sa tête et l'abattit sur le tableau de commande de la porte.Des etincelles en jaillirent, et la tête du garde apparut dans le petit carré de plexiglas au milieu de la porte. Il semblait crier quelque chose a Neftal, mais la porte etait insonorisée. Elle commenca a s'eloigner de la porte en adressant un petit signe ironique au garde, qui s'égosillait en vain.
Ce que Neftal comptait faire était assez long, et elle ne pouvait pas courir le risque d'être coupée en plein travail. Elle dans le couloir blanc menant au coeur du canon principal. Elle arriva a une deuxième porte a identification biométrique, mais cette fois ci, elle pouvait passer normalement: elle était dans le fichier des techniciens les plus importants du Faith Bird, et elle n'avait qu'a poser son doigt sur la plaque d'identification et...
- ALERTE INTRUSION DANS LA SALLE DU CANON PRINCIPAL
Neftal sursauta, resta interdite quelque seconde, puis comprit. Le garde avait tout de suite contacté les techniciens de la base de donnée principale, et elle avait été retirée des fichier biométriques. Elle sortit le cristal, le planta dans le boitier d'identification, et recula. Comme prévu, le système explosa, et la porte se dévérouilla.
- A merde, c'est vrai...
Les porte sécurisées étaient concues assez lourdes pour empecher quelqu'un de les ouvrir une fois dévérouillée.
- Bon, Neftal, c'est le moment de faire marcher ta cervelle... Le boitier est fichu, impossible de reactiver la porte d'ici, et la porte pèse beaucoup trop lourd pour que tu la soulève toi même...  Il faudrai que j'atteigne les terminaux sécurisé de l'autre côté de la porte, mais...  Raah, j'aurai jamais du exploser ce boitier...  Bravo ma vieille, tu as fait fort ! Je n'ai plus qu'a attendre l'illumination, conclut-elle d'une voix ironique.

Nébérus survolait le renfoncement du Faith Bird, l'emplacement du canon principal, a la recherche d'une ouverture, un sas, pour pouvoir entrer saboter le canon principal, et ensuite aller achever Arundor. Cela faisait 10 minutes qu'il tournait en rond sans rien trouver. Il ne voyait pas l'intercepteur au cockpit brisé qui le suivait de loin, le jeune empereur etait trop occupé a sa tâche du moment pour reperer cette etrangeté. Pendant un instant, Nébérus fut frappé par la situation. Au dessus de sa tête, Génésis remplissait son champ de vision, sa planète sinistrée en guise de ciel, et l'arme de sa destruction pour sol, Nébérus cligna des yeux et se reconcentra sur sa recherche. Il trouva enfin ce qu'il cherchait: un sas de maintenance au centre du renfoncement. Il fit plonger son intercepteur et le placa juste au dessus du sas. Lorsqu'il vit le type du sas, il poussa un soupir de soulagement, il n'allait pas être obligé de sortir dans l'espace sans combinaison: le sas était compatible avec les vaisseaux legers, il n'avait qu'a positionner son vaisseau de la bonne manière. Au bout de 5 minutes de maneuvres, l'empereur génésien reussit a ammarer l'intercepteur. Il ouvrit le cockpit et sortit dans le sas. Il s'accroupit pres du cadran d'ouverture. Apparement, il s'agissait  d'un sas sécurisé. Il risquait de mettre des heures a pirater un tel système.
Soudain, le cadran se mit a briller en bleu, des arc electriques le parcoururent, et le sas se deverouilla.
- Mais qu'est ce que ..?
Il haussa les épaules et ouvrit manuellement le sas qui ne pesait pas tres lourd. Il revint chercher son ordinateur portable dans l'intercepteur et entra dans la salle du canon principal. Il se pencha au dessus de la rembarde et contempla quelque instant la vertigineuse salle. Le coeur du canon etait une salle cylindrique , toute en hauteur, reliant le générateur de quark (au centre du Faith Bird) au canon proprement dit. Un tunnel de transmission passait au milieu de la salle, c'est par lui que les quark passaient. La salle en elle même faisait 10 mètres de diamètre, et le tunnel de transmission environ un mètre. Des passerelles faisaient le tour de la salle sur plusieurs niveaux successifs, et des escaliers reliaient les niveaux entre eux. A chaque niveau une passerelle menait a un terminal de diagnostic sur le tunnel de transmission. Cette passerelle passait au dessus du vide et ne possédait pas de rembarde, il était préférable de ne pas avoir le vertige pour travailler ici.
Nébérus apercut en bas une sorte de terminal central. il commenca a descendre les escaliers pour arriver au niveau voulu. Il ne remarqua pas plus la forme noire descendant le long du tunnel de diagnostic qu'il n'avait remarqué l'intercepteur au cockpit brisé.
Il finit par arriver au terminal principal. Il s'avanca avec prudence sur la passerelle vers le terminal. Une fois arrivé, il posa son ordinateur portable, l'ouvrit, et le brancha au terminal. L'ordinateur nébérien avait du mal a s'adapter a l'interface teslane, et Nébérus reactiva par inadvertance les portes sécurisées.

Neftal bascula en arrière, elle s'était assise contre la porte, en attendant l'idée génialequi ne serait surement jamais arrivé, et la porte s'était ouverte toute seule.
- Héé !

Nébérus se retourna brusquement, et vit une jeune teslane en train  de se relever. Il porta la main a son arme et la dirigea vers le jeune femme.

Neftal se releva et vit la derniere personne qu'elle s'attendait a voir ici: l'Empereur Nébérus. Elle s'apercut ensuite qu'il braquait une arme vers elle. Elle mis lentement ses mains en évidence
- Nébérus ??? Mais.... Qu'est ce que vous faites la ?

- Je ruine vos espoirs de contrôle de la Fédération.
Le génésien recula et, sans vraiment quitter Neftal du regard, chercha a lancer le virus préparé par le grand prêtre.

Neftal éclata de rire
- Mes quoi ??  Ecoutez, je pense que nous sommes du même côté, nous voulons tout les deux empecher ce vaisseau de fonctionner...

Nébérus reporta toute son attention sur la teslane.
- Comment ca, vous êtes une sorte d'espionne ?

Neftal secoua la tête
- Non, pas vraiment, plutot une traitresse...

Nébérus affermit sa prise sur son arme
- et comment pourrai-je vous faire confiance ?

Neftal déglutit avec difficulté, elle n'avait pas vraiment l'habitude d'être tenue en joue.
- Si je vous disais que j'ai tué Arundor, ca vous suffirait ?

L'empereur baissa legerement son arme.
- C'est vous ?
Il la rangea completement, et soupira.
- On peut dire que vous avez fait du beau travail.

Neftal soupira a son tour, mais de soulagement. Elle s'approcha de Nébérus
- Comment ca ?
Le génésien planta ses yeux dans les siens.
- Vous avez mis la liberté de mon peuple en péril.
- Non, je ne pense pas, je vous ai plutot sauvé la vie. Sans moi vous seriez desintegré, et vos restes enfouis sous les décombres de votre palais.
Les deux nouveaus alliés se racontèrent l'un a l'autre aussi rapidement qu'ils purent ce qui leur été arrivé.
Mais pendant qu'ils discutaient, ils ne virent pas la substance noire couler de la passerelle. Ils ne virent pas la substance se rassembler en une masse informe sur la passerelle principale, celle ou ils discutaient. Ils ne virent pas emerger de la masse informe un corps humanoïde tenant un sabre. Ils ne virent rien de tout cela.

Posté par Arundor à 15:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Chapitre 10: Le canon Principal

Nouveau commentaire