26 avril 2006

Chapitre 8: Joli cristal bleu...

-Regardez: là...
Neberus pointait du doigt une zone de l'ecran ou les capteurs detectaient une forte source de rayonnement infrarouges.
-Il est la, en train de renaitre
Sur l'ecran géant de la salle de controle du système de detection s'affichait le Faith Bird Teslan dans toute son enormité. L'ordinateur avait zoomé sur la passerelle de l'engin et montrait que la zone contenait quelque chose ressemblant a une espece de soleil miniature.
-Mais, seigneur Nébérus, que se passera-t-il quand il aura terminé sa renaissance ?
-D'apres ce livre, le porteur de l'épée, apres être mort au combat peut renaitre de deux manières differentes: Soit il choisit de renaitre tout de suite en creant une explosion apocalyptique, soit il choisit de se regenerer lentement, donc de rester vulnerable un certain temps, puis de renaitre avec...
Nébérus avait interrompu sa lecture.
-Seigneur ?
L'empereur Génésien referma le livre, planta ses yeux dans ceux du grand prêtre, et articula:
-Le pouvoir absolu...
Le Grand-prêtre eut un mouvement de recul.
-Mais...  Mais comment un tel pouvoir pourrait-il exister, ou trouverait-il toute cette energie ?
-Je n'en sais rien... Ce que je sais, c'est que chaque seconde qui passe nous rapproche de la fin de mon peuple si nous n'agissons pas tout de suite.
Nébérus arracha une pahe du livre, puis sortit rapidement de la pièce. il se dirigeait vers le hangar de la garde personelle.
-Que voulez vous faire ?
- Aller tuer Arundor avant qu'il ne nous tue tous.



Neftal Reflechissait a tout vitesse. Elle n'avait jamais eu a resoudre un probleme dont dépendait sa vie. Elle analysa les données: elle etait immobilisée par quelqu'un de beaucoup plus fort qu'elle, mais apparement incapable de reparer le bouclier du Faith Bird. Il ne la tuerai donc pas tout de suite, mais il finirait par le faire si elle lui resistait trop. Il finirait bien par trouver un technicien competent dans ce domaine. Elle ne pouvait se servir d'aucune arme, et la seule chose qu'elle avait sous la main etait le cristal de transmission. Soudain, un déclic se produisit dans son esprit. Elle jeta un coup d'oeil a l'endroit ou l'homme l'avait plaqué. Elle trouva ce qu'elle cherchait: un interrupteur. Elle reflechit encore pour se representer le circuit que cet interrupteur desservait. Elle fut interrompu dans ses reflexions par l'homme en armure.
- Bon écoute Boucle d'or, je n'avais pas vraiment l'intention de passer le restant de ma vie sur ce tas de feraille. Surtout que le restant de ma vie, ca pourrait être long... Donc tu va remettre ce cristal en place tout de suite et je ne torturerais pas. Tu as compris ?
- Parfaitement compris. D'autant que actuellement, le circuit de transmission du bouclier tourne toujours, sans cristal de gestion, il ne pourra pas tenir plus de 3 minutes sans griller. Et comme ca fait bien deux minutes et demie que je l'ai enlevé, vous avez interet a me lacher si vous voulez vraiment que je repare ce "tas de feraille"
Un instant interloqué par le ton qu'avait prit Neftal, l'homme relacha legerement son etreinte, puis la lacha completement.
- Depeche toi
Neftal fit mine de masser ses poignets endoloris, puis fit volte face et planta le cristal dans l'interrupteur. Une lumière bleue aveuglante sortit du cristal, le mur se mit a vibrer, puis eexplosa le long des fils du circuit de l'interrupteur. La salle du bouclier se mit a trembler. L'homme prit Neftal a la gorge et siffla entre les dents:
- Qu'est ce que tu as fait ?
- Je vous ait surpris apparement..
- Et tu peux me dire a quoi cela t'as servi ?
- A provoquer ca.
Neftal indiqua d'un mouvement de tête le sas de decompression au fond de la salle du bouclier, tout en s'accrochant fermement a une arrete du mur. Les lumières du tableau de commandes du sas se mirent a briller en bleu.L'homme se tourna a nouveau vers Neftal en lui jetant un regard haineux. Il avait compris ce qu'avait voulu faire Neftal et qu'il ne pourrai rien faire. Les deux portes du sas s'ouvrirent en même temps, laissant echapper l'air de la salle du bouclier. Les cadavres des soldats furent immediatement aspirés et ejectés du vaisseau. L'homme en armure commenca a glisser jusqu'au sas, Sa position dans la salle l'empechait de s'accrocher a quoi que ce soit de fixe. Arrivé au sas, il saisit le bord de la porte, puis tenta de se hisser. Mais il n'avait pas assez de forces Il fut ejecté comme les corps de ses victimes. Neftal, dont la prise commencait a faiblir rassembla ses dernieres forces et arracha le cristal de l'interrupteur. les commandes du sas revinrent a la normal, et les portes se refermerent. La teslane tomba a genous et pris une dizaine de seconde pour reprendre sa respiration.



Le jeune empereur plia la page du livre qu'il aurait peut etre besoin de consulter, et mis ses mains sur les épaules de son grand-prêtre.
- Au cas ou je ne revenais pas, je vous confie ma succession, vu que je n'ai aucune famille, et que si je ne le faisais pas, le reste de mon peuple s'autodetruirai dans une guerre fratricide.
Le grand-prêtre ne revenait pas de la maturité d'un si jeune empereur et de son sens des reponsabilités.
- Bien seigneur, c'est un honneur immense que vous me faite, je ne pourrai jamais assez vous remercier...
Nébérus sourit.
- Commencez par aller ouvrir la porte du hangar pour me laisser sortir, ca sera un bon début.
Le Grand-Prêtre sourit a son tour et acquiesca. Il se dirigea vers la commande de la porte. Nébérus respira un grand coup et monta a bord d'un intercepteur de la garde personelle génésienne. Le dragon reflechissant sur le flanc le rendait un peu voyant, mais comme il était prévu pour un dernier carré, il etait normal qu'il soit le plus beau possible.
- J'en aurai préféré un noir, mais bon...
L'empereur referma la cockpit, alluma le systeme de navigation et fit un signe au Grand Prêtre. La porte s'ouvrit et Nébérus sortit du hangar. Il se dirigea droit vers le Vaisseau Teslan, que l'on apercevait parfaitement de la surface de génésis. En survolant Brievement sa planète, Nébérus prit conscience des degats causés par l'arme d'Arundor. Des cratères enormes et des villes rasées....
- Tu me le payera.
Il avait d'abord songé a foncer vers la passerelle pour tuer Arundor le plus rapidement possible, mais il s'etait ravisé, les capteurs avaient révélés que 60% des defenses de proximité du Faith Bird étaient rassemblées autour de la passerelle. Hors de question de s'en approcher en vaisseau. Il avait plutot décidé de se diriger vers le deuxieme centre nevralgique du vaisseau, beaucoup moins défendu contre les vaisseaux légers....
Nébérus poussa les reacteurs, droit vers le canon principal.



Pendant que le systeme de pressurisation remplacait l'air perdu pendant l'ouverture du sas Neftal se releva lentement et regarda le cristal qu'elle tenait dans sa main. Cette mesaventure lui avait fait comprendre que le cristal de transmission lui serait plus utile intact que brisé. Bien sur, elle prenait le risque qu'il tombe dans les mains d'un teslan fidéle au fantôme de son seigneur, et que le cristal revienne dans le système de gestion ( système qui n'avait d'ailleur aucune chance de tourner sans cristal, et encore moins de griller... n'importe quel technicien aurait tout de suite decelé le bluff ). Mais pour ce qu'elle comptait faire, cela valait la peine. Elle sortit en courant de la salle du bouclier et commenca a parcourir les couloirs du Faith Bird.

Les cristaux presents dans les systèmes electroniques n'étaient pas des cristaux normaux, ils possèdaient toute une architecture interne extrement precise, presque capable de gerer un courant electrique electron par electron. Mais cette architecture était egalement extremement fragile, et capable de griller des qu'un courant trop fort la traversait. Un système de sauvegarde du cristal avait donc été mis en place: une partie de la pierre était dédiée a l'absorption des petites variations d'intensité (toujours possibles même dans le plus sophistiqué des circuits).
Mais Neftal avait découvert une nouvelle propriété du cristal: Soumis a un courant beaucoup trop fort pour le circuit interne du cristal, le systeme de sauvegarde s'emballait et amplifiait le courant recu, pour le renvoyer, decuplé. Non seulement, ce courant grillait les circuits, mais le courant produit par le cristal était loin d'etre un simple passage d'electron entre atomes. Les connaissances de Neftal en physique quantique étaient assez faibles, mais elle pensait que les electrons interragissaient avec les "particules fantômes" du vide décrites par les lois fondamentales de la mécanique quantique. Cela provoquait une libération d'energie traduite par des explosions, d'abord, puis par une paralysie totale des circuits environnants.

Neftal secoua la tête. Elle ne devait pas se laisser distraire par des considérations techniques certes passionantes pour elle, mais plutot inutiles pour se deplacer rapidement dans un vaisseau. C'était la panique a bord du Faith Bird. L'annonce de la mort d'Arundor avait d'abord provoqué une panique générale, puis certains sceptiques avaient lancé l'idée qu'il pouvait s'agir d'une intox ennemie destinée a destabiliser la population. A présent, des bagarres eclataient un peu partout. Tant mieux, cela occupait les soldats. Elle cachait tout de même son visage comme elle pouvait lorsqu'elle croisait une escouade.
Elle serrai le cristal dans sa main, en remerciant le Phoenix divin de lui avoir permis de decouvrir cette capacité du cristal: griller integralement et definitivement n'importe quel circuit électrique... Elle pressa le pas vers la salle du canon principal.

Posté par Arundor à 14:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Chapitre 8: Joli cristal bleu...

Nouveau commentaire